vendredi 8 juin 2012

93 Un pantalon qui éclate (L'avis du psy)


Entre moi et les pantalons ce n'est pas une histoire d'amour.

Déjà petite fille je préférais les robes et jupes. Mais il était dans l'air du temps quand j'étais gamine d'habiller filles et garçons de la même manière. Et on appelait cela du unisexe. Étant adulte je cherche encore à comprendre le but de telles manœuvres.

Toutefois, un pantalon peut présenter certains avantages.

-Pour des randonnée par exemple quand il y a des ronces. Mais quelle idée d'aller dans un endroit plein de ronces. Juré, celui qui me fait cela ne me chopera pas une deuxième fois.

-Quand on doit sortir en Allemagne en plein hiver et il s'agit d'une journée de froid coupant. Problème résolu dès que l'on a une voiture.

-Quand on fait du patinage sur la glace.

Là, bingo. Le pantalon c'est le top , mais pas facile de décider son homme pour nous accompagner. Miracle, Monsieur a dit oui et j’apprécie son effort.

Il me regarde d'un air de plus amusé me battre avec mon pantalon hyper-moulant...pour y rentrer. En fait il était seulement moulant à la base, mais parfois j'ai tendance à trop bien manger. Décidée de ne pas me laisser décourager je tire de toutes mes forces. Rougissante sous l'effort et proche de la transpiration. Monsieur a dû mal à retenir un rire venant du cœur.

Vu le regard que je lui jette, il n'ose pas me défier.

Et enfin, me voilà dans ma seconde peau. Plaisir de plus bref. En me penchant en avant pour mettre mes chaussures, un terrible bruit brise le silence glacial de la pièce.

Suivie d'un fou-rire de mon homme, enchanté par ma façon unique au monde de me déculotter.

Fin de la petite anecdote qui n'arrange rien à mon rapport tendu avec les pantalons. Petite anecdote où je ne fais pas bonne figure. Rien de nouveau en fait. Et rien d'étonnant non plus... selon le psy !

Voyons à ce sujet une petite réflexion du Dr Sacha Nacht qui parle dans une des ses œuvres du « caractère masochiste », expression désexualisée d'un fantasme de punition.

S'y trouve parmi d'autres critères l'habitude de se montrer sous un jour défavorable en passant en revue ses maladresses et coups de malchance.

Donc à priori un excellent indice pour ceux et celles qui veulent parler fantasmes avec leur entourage. Seulement et c'est très souvent le cas, notre personne si maladroite ou poursuivie par une telle malchance, ne se doute de rien concernant ses fantasmes de punition...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire